28 avril 2021: Burn-out, de la chute d’Icare … au voyage d’Ulysse.

Burn-out

Burn-out, de la chute d’Icare … au voyage d’Ulysse.

 

On le dit bien souvent, il est très difficile de parler de son propre livre. C’est pourquoi je commencerai par le commentaire d’un de mes lecteurs :

« Même si le sujet n’est, à priori, pas des plus joyeux, vous avez réussi à rendre attractif les thèmes abordés. C’est un livre que je vais en tout cas relire, car il est source de beaucoup de réflexions ainsi que de nombreuse références. Encore grand bravo pour cet ouvrage ».

 

https://www.fr.fnac.be/a13237160/Victor-De-Bock-Trois-burn-out-sinon-rien

 

Le stress d’Icare

Dans la merveilleuse préface, qu’il a bien voulu m’écrire, Michel Libert, médecin et coach à la clinique du stress et du burn-out à Bruxelles, nous dit, en citant Pascal Chabot, Global Burn-out (PUF) : « Si on examine le Paysage de la chute d’Icare de Breughel, on s’aperçoit, dans un coin du tableau, qu’Icare est tombé seul et se noie seul (…). Sa chute indiffère. Seules quelques plumes témoignent en silence du drame passé (…). La leçon que nous donne Breughel, c’est qu’il vaut mieux vaquer à ses occupations et laisser les insensés se brûler les ailes (…) Les héros paieront seuls leurs excès ».

 

Quelle question ?

Heureusement, médecins, psychologues, coaches, et même autorités, ne veulent plus laisser ces insensés se consumer dans leur solitude, et doivent, comme le fait le docteur Libert, se poser la question :  « Qui sont ces personnes éteintes, qui ont trop donné et se sont épuisées, physiquement, intellectuellement, et moralement ? (…). Après avoir été durant des années des personnes enthousiastes, consciencieuses, ardentes, dures à la tâche et des modèles d’intégration professionnelle : que leur est-il arrivé ? A force de gravir des montagnes, de courir après un leurre appelé succès, réussite, carrière, ambition, gloire (…) elles s’effondrent, entraînées comme Icare dans le tourbillon de la fuite en avant et d’une sorte de solitude existentielle caractérisée par un vide de sens : pour qui, pour quoi ça ? ».

 

Quel espoir ?

Mais il y a de l’espoir, et il conclut sa préface : « Le livre Trois burn-out, sinon rien ! tire la sonnette d’alarme pour tous ceux, jeunes cadres, soignants, enseignants, entrepreneurs, indépendants pleins d’enthousiasme, qui ne prennent pas le temps de se poser les bonnes questions et les avertit : n’attendez pas qu’il soit trop tard … ».

 

Le voyage d’Ulysse.

Bien que mon livre soit autobiographique, il est essentiellement un travail de recherche (management, psychologie, philosophie, sociologie) et de compréhension (modélisations).

Mais il a été également une sorte de cheminement vers la vie bonne. Toute proportion gardée, tout comme Ulysse, la guerre est terminée, mais le retour « à la maison » est encore long, et le chemin est pavé d’embuches.

Comme nous le dit Luc Ferry dans son livre Sagesses d’hier, à propos d’Ulysse : d’abord vaincre ses peurs, ensuite habiter le présent et enfin trouver (ou retrouver) sa place dans ce monde. Tout un programme de philosophie de vie !

 

Merci au docteur Michel Libert, et à mes lecteurs,

A bon entendeur salut,      

A mercredi prochain

 

#burnout #travail #bonheurautravail #bonheur #stress #philosophie #psychologie #ressourceshumaines  #coach  #bienetre

Victor de Bock

 

Partagez sur:

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.